Damso : « Je suis loin d’être misogyne »

Dans une longue interview pour Aloha News, Damso est revenu sur son actualité du moment, et notamment sur la malheureuse polémique qui le lie à son hymne aux Diables Rouges.

« On se bat contre la mauvaise personne ». Damso a mis les choses au clair dans une interview pour Aloha News. Alors que le choix de la fédération belge d’en faire le porte-parole de l’équipe de football national pour le mondial russe de 2018 s’est heurté à de vives contestations, l’artiste est resté plutôt calme. Dans son entretien, il a d’ailleurs fait preuve d’une lucidité clairvoyante. « Je me suis d’abord renseigné sur Viviane et je comprends son combat, relève le rappeur. J’aime bien d’ailleurs parce qu’elle se bat pour ses convictions. Franchement c’est bien et je l’encourage. C’est juste qu’elle se bat contre la mauvaise personne parce que je suis loin d’être misogyne. »

Damso contre la misogynie

Cette Viviane qu’il évoque, il s’agit de Viviane Teitelbaum, une femme politique belge qui oeuvre pour les droits de la femme. Elle avait souligné, comme beaucoup, que le choix de Damso pour interpréter l’hymne belge était regrettable. Elle soulignait d’ailleurs les nombreux propos tendancieux du rappeur dans certains de ses morceaux. Ce à quoi l’artiste répond : « Ça me fait rire parce que je me dis : le plus beau cadeau que j’ai reçu, m’a été donné par la mère de mon enfant, c’est-à-dire la possibilité d’être père. Et c’est une femme. Donc du coup: je ne peux pas être misogyne. »
Pour clarifier certaines de ses punchlines pointées du doigt, l’artiste a revendiqué les codes du rap. Il évoque notamment un décalage entre les personnes qui critiquent ces propos et l’essence du hip-hop. « Moi je ne vais pas venir et commencer à critiquer la variété française ou le rock : je n’y connais rien donc je ferme ma gueule et j’essaie un peu de me renseigner avant et de comprendre les codes de cette musique, précise-t-il. « Ils le font jamais parce que je pense qu’ils sont fainéants et qu’il y a beaucoup de mauvaise foi derrière ». Punchline.

mchaine

Mchaine, Au coeur de l'actualité musicale et culturelle africaine

Vous aimeriez aussi..

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *